avec reconnaissance
à Victoria et à sa mère

Denis Matthey-Claudet